IMG_0869

Obsession
Quand je dors sous la treille je pense à ma bouteille
Jolie couleur vermeille, il n'y en a de pareille
Je sauterai dessus sitôt à mon réveil 
Car son divin nectar est une vraie merveille.
Quand je sue au boulot, je songe à son goulot
Il n'est jamais trop tôt, et ce n'est jamais trop
Un verre ou deux bientôt ce sera rigolo
N'oubliez de sitôt, et buvez donc au trot.
Quand je pars en voyage, je rêve à ce breuvage
Dans tous les paysages, et ça me met en nage
Ce n'est sans doute sage, jamais elle n'est en cage
Goûtez donc ce nuage, c'est le grand déballage.
Quand j'écris un sonnet, je vois le bout du nez
Dans l'armoire exposée, des bouteilles rangées 
Suis comme un forcené il me faut les humer
Puis les dégoupiller, sous peine d'éclater.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com