22 avril 2017

La force dans nos coeurs

La force dans nos cœurs. Tant de choses qui s'usent, se délitent et ne durent Tant d'espoirs qui s'envolent, se fondent et nous désolent Tant d'amitiés qui se perdent, s'éloignent et disparaissent Tant de choses qui bâties, s'écroulent et s'effacent, Mais il y a des amours qui eux résistent au temps N'en déplaise aux jaloux et à tous les méchants Car les amours ne s'usent que si plus on en use Car les amours vivaces sont ceux dont on abuse, Bien sûr il faut nourrir ce sentiment vorace Ne jamais l'oublier car alors il s'efface... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Vagabondages

Vagabondages J'aime à vagabonder de toutes les manières Je n'ai pas dit errer, car errer c'est se perdre Lors que vagabonder c'est plutôt ligne ouverte A ce subtil plaisir d'une autre découverte. J'aime à me laisser aller soit en pas, soit en rêve Pour peut-être tomber, alors je me relève Et je repars confiant dans ce que me réserve Le hasard dont je sais qu'il ne connaît de trêve. J'aime donc à flâner, à me laisser guider Par une simple odeur, un parfum, une idée Vers quel ailleurs connu ou vers quel inconnu J'avancerai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2017

Tentations

Tentations Quand tout est en vitrine comme à portée de main Supplice de Tantale, aujourd'hui et demain Quand on ne peut que voir, ni toucher, ni goûter Quand on n'a que l'espoir seulement d'approcher, Comment ne pas sentir en soi de la colère Quand d'autres sous vos yeux profitent des richesses Comment n'être frustrés, alors que l'on espère D'avoir un peu aussi nous de ces largesses ? Le monde d'hier était on sait bien plus fermé Chacun vivait sa vie plutôt en vase clos Le monde maintenant n'essaie plus de cacher Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Silence

Silence Combien dans le silence tant il est angoissant Quand il n'y a de réponses à ce que je ressens J'aimerai tant entendre une voie s'élever Pour me dire enfin où dois-je bien aller. Nous sommes sinon tous, du moins c'est la plupart Tournés les yeux au ciel comme si quelque part Se trouvait dans les cieux au milieu des nuées Un être qui pouvait enfin nous éclairer. On le prie, on s'incline, on lui fait des offrandes Toujours, toujours, aussi car on lui demande De guider mieux nos vies, ou de nous accorder Ce que la vie sur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Le fil

Le fil Il est venu un jour où j'ai trop vu le fil Je tirais la bobine je suis un très bon fils Ma vie était tracée, juste la dérouler Tout était déjà prêt pour me laisser guider. La voie était si claire aussi les aiguillages La suivre sans questions c'était là le plus sage On avait décidé depuis déjà longtemps Ce que je devrais être aux yeux de mes parents, La fibre littéraire était ancrée en moi Les grands auteurs aussi faisaient partie de moi Je devais enseigner le siècle des lumières Être un portevoix des idées de Voltaire. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Guetteur

Guetteur J'ai regardé au Nord Avec des yeux d'espoir Comme un chercheur d'or Tâtonnant dans le noir Vers le Sud j'ai tendu Un bien soucieux regard Comme si m'étais due La chance du hasard Quand vers l'Ouest j'ai porté Des yeux bien fatigués Je n'ai vu qu'un été Qui las y finissait C'est vers l'Est que j'ai vu Qui arrivait vers moi La pluie tant attendue Et cette eau que l'on boit Car je suis le guetteur Au milieu du désert Celui dont on se sert Pour écarter la peur Tous les jours que dieu fait C'est du haut de la tour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Etrange liaison

Étrange liaison J'ai vu grandir un arbre tout au long des années D'une pousse timide c'est un géant qui est né Hier je dominais son fragile feuillage Je grimpe dans ses branches tant il a pris de l'âge, Vigoureux compagnon de mes jeunes années À présent je suis bien sous sa large futaie Ma vie est un clin d'œil pour sa longévité J'ai gravé sur son tronc la date où je suis né. J'ai planté d'autres arbres mais lui il est spécial C'est un courant qui passe avec ce végétal Dans mon dos appuyé sur l'écorce rugueuse J'ai souvent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2017

Ton pacte

Ton pacte Tu auras beau retourner mille fois dans ta tête Les pourquoi, les comment, ce jusqu'à perpète Tu n'auras de réponse à tes questions inquiètes Le monde est comme ça il faut que tu l'acceptes. L'injustice y règne aussi la cruauté Les actes généreux y sont aussi légion La laideur y côtoie les plus grandes beautés L'homme écartelé entre altruisme et passions. On te dira bien sûr personne n'y peut rien Car il en est ainsi depuis le fond des âges Quelle que soient les paroles des sages L'homme est toujours coupable du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Il faut que tu mentes...

Il faut que tu mentes.. Mante religieuse tu es mal décrite Ce que tu recueilles ce ne sont que tes proies Comment donc se fier à tes airs hypocrites Car tu ne pries pas, ce malgré qu'on le croit. Trompeuse apparence malgré la transparence Dans ta belle prestance ne faut avoir confiance Que tu es à l'image d'un monde en trompe l'œil Où il y a tant de gestes qui conduisent au cercueil. Mante religieuse tu peux toujours prier Et dévorer tes mâles ces tigres de papier Mais tu ne m'auras pas par tes mines timides Ne croit pas que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

M'entends-tu ?

M'entends-tu ? Un oiseau qui plane dans l'air devant moi Réveille l'envie de voler vers toi Il semble si libre d'aller où il veut De te retrouver c'est mon plus cher vœu. Où es-tu, M'entends-tu ? La brise agite doucement les feuilles Je ne voudrai pas que toi tu m'en veuilles Je viendrai bientôt souffler dans ton cou Ces mots que tu aimes, ces jolis mots doux, Où es-tu, M'entends-tu ? Un papillon rouge taquine une fleur Je butinerai moi aussi ton cœur Tes robes et jupons je les froisserai Et ta douce peau je caresserai, Où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]