arbre

Étrange liaison

J'ai vu grandir un arbre tout au long des années
D'une pousse timide c'est un géant qui est né
Hier je dominais son fragile feuillage
Je grimpe dans ses branches tant il a pris de l'âge,

Vigoureux compagnon de mes jeunes années
À présent je suis bien sous sa large futaie
Ma vie est un clin d'œil pour sa longévité
J'ai gravé sur son tronc la date où je suis né.

J'ai planté d'autres arbres mais lui il est spécial
C'est un courant qui passe avec ce végétal
Dans mon dos appuyé sur l'écorce rugueuse
J'ai souvent l'impression d'une vie très joyeuse.

Je me sens avec lui comme avec un fils-frère
Dont je serai un peu l'ami comme le père
Je le sais c'est idiot mais il est un repère
Lorsque parfois la vie elle me désespère.

Il est là si solide à dresser vers le ciel
Sa couronne si fière et son tronc souverain
Le vent et les bourrasques le renforcent si bien
Ses fortes racines l'ancrent bien au réel.

Quelques années plus tard j'ai voulu voir mon arbre
Je m'étais éloigné aux hasards de la vie
Quand je suis revenu pour revoir mon ami
Je n'ai pu retrouver qu'une dalle de marbre.

Qui donc avait osé abattre ce doux géant
Qui donc avait tué ce compagnon d'antan ?
J'ai pleuré tant de larmes que j'ai perdu ma force
Comme coulait la sève le long de son écorce.

Voilà qu'il est parti celui dont j'espérais
Qu'il porterait sur lui comme un témoignage
Gravée dedans sa chair de mon bref passage
Mais ce monde cruel de cela m'a privé.

C'est donc moi qui la porte comme une cicatrice
Sa vie marquée sur moi d'une chute jadis
Que je fis de cet arbre et qui fut fondatrice
De l'étrange liaison qui depuis lors nous lie.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com