douleur-du-corps-5

Tyrannique

Sous l'effet des douleurs quand la raison vacille
Lourd le prix à payer de ce mal qui vous vrille
Quand la moindre pensée se dilue dans le cours
De ces mille tourments qui minent au jour le jour,

Est-on encore humain replié sur son corps
Aspirant au néant, aspirant à la mort ?
Quand toute la conscience se résume au combat
Qu'on livre à ces maux qui nous rendent si las.

Qu'elles soient ces poignards qui vous percent les chairs
Ou sensations diffuses qui ébranlent vos nerfs
Les douleurs terroristes sont souvent les vainqueurs
Même sur les héros, même sur les grands cœurs.

Comment ne pas céder sous ces tristes tortures
Nombreux ceux d'entre nous, pour qu'elles ne durent
Feraient n'importe quoi, jusqu'au pire serment
Jusque à des aveux pour cesser ces tourments.

Il n'est pire oppresseur, il n'est pire injustice
Que ce mal qui vous prend comme un simple caprice
Qui frappe aveuglément et sa terreur répand
Merci ceux qui nous sauvent de cet affreux tyran.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com