ecureuil-5

Forêt

À l'ombre des feuillages il est longtemps resté
Privé de la lumière sous leur couvert épais
Petite étincelle au sein d'un gland larvée
Promesse si fragile de l'arbre un jour tombée.

Un agile écureuil l'a pris et l'a enfoui
Dans un pré pas très loin où le soleil dardait
Et l'onde bienfaisante aux doux rayons mêlée
A produit un miracle une tige a jailli.

Lors l'infime verdure qui s'en est échappée
S'est mise avec vigueur à grossir sans arrêt
S'élançant vers le ciel en rageuse croissance
Elle a clamé très fort d'un chêne la naissance.

Il s'emploie à son tour à étendre son ombre
D'abord jeune arbrisseau demain grande futaie
Quand il aura atteint la hauteur désirée
Il perdra bien un jour ses glands en grand nombre.

C'est ainsi que s'étend cette grande forêt
Depuis la nuit des temps à petits pas comptés
Modestes écureuils et glands abandonnés
Sont la source aujourd'hui de ce que vous voyez.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com