IMG_0827

Ragots
 
Combien il est tentant que de juger les gens
C’est un sport national qui a bien des adeptes
On aime tant coller aux autres une épithète
Ca demande du temps, sûrement pas d’argent.
 
Qui ne s’est pas livré à cette activité
Que de déblatérer en l’absence d’un autre
Sur les quelques défauts dont il est affligé
Sans jamais bien voir qu’ils sont souvent les nôtres.
 
Je n’aime à me mêler de ces joutes faciles
Où seuls les gens absents sont traités d’imbéciles
Car à peine vient-on que de tourner le dos
Que sur soi se déchaînent les mille et uns ragots.
 
Autant est salutaire de railler les puissants
Et que de critiquer leurs faux engagements
Autant c’est bien mesquin de s’attaquer à ceux
Qui ne peuvent défendre leur honneur de leur mieux.
 
Si ce n’était qu’un jeu alors pas d’importance
Mais quand les moqueries sont sources de souffrances
Que des personnes sont en butte à des tourments
Je condamne alors tous les harcèlements.
 
Tous ces comportements qui virent à l’ostracisme
Ou au dénigrement heurtent notre humanisme
Réfléchis mon ami à ce que tu peux dire
Si cela peut blesser juste pour un sourire.
 
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com