IMG_0812

Quidam
S'il me prend par le charme il sait ça me désarme 
Je suis certes une dame mais que j'aime son brame 
Mon cœur alors s'alarme, mon corps lui rend les armes
Mon cœur verse des larmes il aime tant les drames.
S'Il me prend par la taille, dans mon cœur c'est pagaille
Je la perd la bataille lorsque mon cœur défaille 
Quand ma raison déraille qu'il me prend par la taille
Et tout mon corps de caille saute maille après maille.
S'il me prend par le cou c'est bien son plus beau coup
J'ai beau rendre les coups je n'y crois plus beaucoup
Mon cœur devient si fou, mon corps lui est si mou
Que mon cœur d'amadou brûle par petits bouts.
S'il me prend corps à corps, qu'il joue sur cet accord
J'ai beau y croire encore, je ne vire de bord 
Mon cœur est trop d'accord, mon corps veut cet accord
Et mon cœur et mon corps sont cette fois d'accord.
Et s'il me veut pour femme, s'il déclare sa flamme
J'ai beau aimer son âme, et aimer qu'il s'enflamme
Je n'entends cette gamme, mon corps demeure calme
Mon cœur comme mon corps ne sont pour ce quidam.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com