IMG_0808

Poème de saison
 
Quand un jour le printemps pointe son nez charmant
Un de ces jours d’hiver où ne souffle le vent
On est d’abord surpris, on se réjouit pourtant
On évoque toujours comment c’était avant.
 
Quand les saisons tenaient la promesse du livre
Quand toutes respectaient avec du savoir vivre
Le rôle assigné de tous temps bon à suivre
Lorsque le thermomètre indiquait chaud ou givre.
 
A présent elles sont toutes en même temps
La planète est petite, hiver été printemps
Automne au demeurant, sont quelque part présents
La plage en hiver et le ski tout le temps.
 
Quel sera le prix à payer du désordre
A-t-on imaginé le fruit de nos discordes
La vie ne s’accommode de trop de fantaisies
Surtout si de vitesse elle est prise et saisie.
 
Les rayons du soleil me caressent la peau
Et pourtant je frémis de ce trop beau cadeau 
Je sens bien qu’il y a quelque chose qui cloche
Je n’ai pas plus que vous mon esprit dans ma poche.
 
Ce n’est pas nostalgie que penser à l’enfance
Les saisons y avaient encore quelque importance
La nature est si belle quand au fil des saisons
Elle change son costume pour de bonnes raisons.