21 février 2017

Je suis un égoiste

Je suis un égoïste Je suis un égoïste je ne me sens très bien Que quand l'autre sourit et que sa vie va bien Pour que je me détende, prenne goût à la vie Il me faut l'assurance que l'autre est bien aussi. Car mes petits bobos ce sont de petits riens Que j'ai apprivoisés, je sais les traiter bien Mais je suis désarmé devant quelqu'un qui souffre Je n'ai plus qu'une idée c'est le sortir du gouffre Combien je me sens mal, lorsque ma femme a mal Je n'ai qu'une obsession trouvez-vous ça normal C'est trouver le remède trouver la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2017

Le plus beau cadeau

Le plus beau cadeau Roulés comme galets par les marées des âges Les hommes ne sont que pauvres grains de sable Ils sont si nombreux chaque jour davantage À tuer leur terre, ces irresponsables. Leur orgueil les pousse à le vouloir changer Ce monde qui est tout ce qu'il peuvent espérer Comme ils sont aveugles à ne vouloir le voir Que ce qu'il faut changer, c'est leur façon de voir. C'est leur cupidité à toujours plus vouloir C'est leur stupidité à trahir leur savoir C'est d'accepter leur sort, respecter leur terroir C'est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Filon

Filon J'exploite un filon, je ne sais ce qu'il vaut Je brasse tant de choses, je filtre tant de mots S'il y a des pépites, ne suis sûr de les voir Si j'en extrais parfois c'est là mon seul espoir. De ces flots débridés ou bien tumultueux Est-ce que je retire un peu de merveilleux ? Des magmas se pressent là derrière mes yeux Quand en jaillira-t-il, un vers un peu précieux ? Je fouille une mine, je ne l'ai pas choisie C'est elle qui dicte où peux creuser mes puits Que ce soit en surface ou bien plus profond J'en pioche les phrases... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Des gens ordinaires

Des gens ordinaires Je voudrai aujourd'hui leur faire dédicace Avec ces quelques mots sortis de ma besace Que l'on ne trouve pas dans les cœurs de glace J'aimerai leur dire quelle est leur place. J'ai choisi avec soin des mots très généreux De ces mots savez-vous qui ne donnent pas creux Pour pouvoir le dire à ceux qu'on nomme vieux Que quelque part tu sais j'écris tout ça pour eux. Car ils m'ont tout donné la vie et puis le reste Qui est très important pas seulement des zestes Car ils m'ont tout appris, la vie, comment on reste... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Partie de légos

Partie de légos J'ai joué aux legos avec tous mes marmots Au début par devoir ils étaient sur mon dos C'est petit à petit que j'ai compris leur jeu J'ai appris à nouveau à rêver comme eux. Cela a commencé presque comme un supplice De devoir concéder du temps à leurs caprices Puis j'ai laissé glisser de mon dos la pelisse De l'adulte occupé, pour goûter aux délices. Emboîter comme un fou des pièces disparates Où bien suivre un plan étape par étape Imaginer autour tout un monde qui vit Au rythme des idées de ces enfants ravis. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Univers parallèles

Univers parallèles Longuement étirées sont les brumes des songes Quand on ne veut quitter les limbes du mensonge Quand c'est la dureté de la réalité Qui fait craindre plus fort encore la vérité. Que nous reste-t-il hors du cocon des pensées Ce domaine secret où nul n'est invité On peut s'y réfugier quand il n'y a plus d'issue Qu'est, de nos pauvres vies, déchiré le tissu. C'est tout un autre monde qui alors vous appelle S'y perdre aussi parfois quand la folie y guette S'y laisser emporter quand dehors on vous jette N'en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2017

Envies

Envies S'il est un mot pas net c'est bien le mot envie Car jamais il ne dit clairement ce qu'il dit Il a face jolie quand il chante la vie Sa figure est flétrie quand il dit jalousie. C'est l'envie qui me pousse à sortir de mon lit Pour agir et pour faire ce qui me fait plaisir C'est l'envie que j'éprouve quand un autre est choisi Par celle que je trouve plus propre à mes désirs. C'est l'envie de bien faire ou d'être un peu aimé Qui m'entraîne aux efforts que me suis imposés C'est l'envie de briser celui qui a tout pris La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Tout est poésie

Tout est poésie La fougue du poète elle est intarissable Elle trouve sa source dans tout ce qui l'entoure Il suffit d'un regard éclairé par l'amour Ou d'un air de guitare dans un désert de sable La plume du poète elle ne repose pas Entraînée par le flux des mots qui coulent à flots Son encre se répand sur la page complice Pour composer des vers et remplir son calice. La poésie partout recherche des issues Si l'on sait l'apprécier elle vit dans les rues À chaque carrefour, un chanteur se défoule Sur le moindre des toits, un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Exotiques

Exotiques Elle fait de l'effet la jolie vahiné Ses courbes découpées sur le lagon bleuté Des colliers de tiare sur ses seins bien dressés Son de ukulélé sur danses chaloupées. Images convenues pour touristes venus Consommer à bas prix des rêves parvenus Misère camouflée sous les ors et paillettes Peu importe le vrai, seule compte la fête. Sur ce beau sable blanc, sous cocotiers penchants Quelques noix de cocos et coquillages blancs Une eau vert émeraude ou parfois bleu azur Si tu grattes un peu tout n'est pas aussi pur. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Moqueries

Moqueries Qu'as-tu donc à rire ainsi du malheur qui frappe autrui Qu'as-tu donc à te réjouir, de ce sort qui le poursuit ? Qui nous a donc fait ainsi, que sous des dehors polis D'une chute on sourit, d'une gamelle on rit, D'un revers mémorable endossé par un ami D'un râteau remarquable qu'un beau soir il a mal pris ? Qu'as-tu donc à rire ainsi du malheur qui frappe autrui Qu'as-tu donc à te réjouir, de ce sort qui le poursuit ? De quoi donc sommes nous fait, pour rire de ces méfaits D'un bourgeois qui s'est bien fait, dérobé ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]