IMG_0803

L'autobus

C'est tout gamin qu'il l'aperçut dans l'autobus
C'étaient deux mioches vers l'école, deux minus
Fille et garçons dans leur poche des dragibus
Encore trop jeunes pour cheminer à pedibus.
Ils ont grandi vont au lycée en autocar
Les voila à présent, échangeant des regards
De deux ados un peu timides et rigolards
Laissons donc faire bien les choses le hasard.
Ils sont adultes mari et femme dans le métro 
Du travail des soucis ils en ont un peu trop
Des enfants je crois trois, et aussi du boulot
Un amour qui survit et ne va à vau-l'eau.
Ils sont vieux ils parlent du temps de l'autobus
C'est comme ça quand approche le terminus
Ils évoquent leur enfance le goût des dragibus
Les liaisons si précoces elles tiennent mordicus.
Deux cercueils qui reposent au fond du corbillard
Sont partis tout les deux entre eux pas de retard
Toute leur vie un voyage échanges de regards
Ni regrets, ni remords, aventure sans fards.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com