IMG_0793

Au pied de la montagne

Au pied de la montagne mais que j'étais petit
Je ne veux qu'elle m'écrase alors je me suis dit
J'ai donc gravis ses pentes vers son sommet joli
Une fois tout là-haut que j'étais grand pardi.
Devant le tas de pierres, j'étais anéanti 
Ce gros tas me défie, lors que je me suis dit
J'ai mis l'une sur l'autre et un mur a grandi 
Et c'est ce joli mur que tout seul j'ai bâti.
Les terres étaient immenses j'en étais tout surpris
Par petit bout commence lors que je me suis dit
J'ai tracé mes sillons j'en fis un paradis 
Aujourd'hui cette terre est devenue amie.
J'ai vu la belle Hélène, j'en fus dès lors épris 
Faut conquérir la belle lors que je me suis dit
Je lui ai dit des poèmes lundis et jeudis
Elle me dit je les aime et toi je t'aime aussi.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com