etoile

L'étoile du Nord

Une voix m'a glissé quelques mots à l'oreille
Jamais je n'en avais entendu de pareille
Une voix m'a parlé de toutes ces merveilles
Qui attendaient ailleurs que je me réveille.

Était-ce dans un songe, étais-je éveillé
Je n'ai cru au mensonge j'étais émerveillé
J'errais en ce temps là d'un village à l'autre
Offrant mon travail, dans du porte à porte.

En profond dénuement, dépourvu de rêves
J'entendis son discours qui fut cette trêve
Que je n'attendais plus, la nouvelle sève
Qui me dit clairement tu pars où tu crèves.

Tu suivras l'étoile qui indique le Nord
Marche bien jusqu'au bout s'y trouvent des trésors
La paix, la nourriture, même le confort
Tu obtiendras tout ça au prix de peu d'efforts.

Alors j'ai pris la route où j'ai rencontré
Des centaines d'hommes qui avaient écouté
La même voix pressante qui a tous conseillait
Recherche au Nord le rêve que je t'ai montré.

Dans notre longue marche on a aussi croisé
Des gens comme nous qui en revenaient
Ils disaient n'y va pas, tu seras rejetés
Ils ont mis des barrières pour mieux nous arrêter.

Si quand même tu passes bien peu seront pris
La plupart des autres ils seront bannis
Ou ils erreront dans le sale et le froid
Pour vivre une vie pire qu'ici ma foi.

On n'a voulu les croire, puissante était la voix
Ici est mort l'espoir, a-t-on vraiment le choix
Nous marchons jusqu'au bout vers l'étoile du Nord
Où on trouvera bien, plus qu'ici des trésors.

Pierre-Jean BOUTET