silence

Silence

Je me lance un défi, je sais perdu d'avance
C'est tenter que d'écrire sur ce qu'est le silence
Ne lisez donc ces mots qu'hors d'une présence
Ne les chuchotez pas même lorsqu'ils dansent.

Ça paraît pourtant simple une absence de son
Mais on entend son cœur battre à l'unisson
Le silence demeure face à toute question
Sa présence inhumaine est la seule leçon.

Plongé dans le silence c'est à soi qu'on répond
On ne peut écarter face à sa condition
Les questions en suspens celles au fond qui sont
Les plus essentielles mais que suis-je au fond.

Confronté au silence, finie la protection
De ces bruits qui dispensent de toute obsession
Dans l'action on se lance pour garder bien profond
Les doutes qui s'avancent hors de toute pression.

Mais quel violent silence d'un Dieu qui ne dit mot
Qui nous laisse si seul confronté à l'écho
De notre solitude au milieu du cosmos
De notre finitude sans promesse de repos.

Mais c'est dans le silence que résonnent les mots
Dans ce calme imposé qu'au fond de nos cerveaux
On trouve la sagesse de ne plus soulever
Les questions qui pèsent mais jamais sont levées.

Pierre-Jean BOUTET