banquet

Un banquet

Une longue tablée alignant ses convives
Le plateau surchargé de bouteilles et de vivres
La vaisselle étincelle de ses couverts d'argent
Et des verres en cristal posés devant les gens

De grands éclats de rire, des gorges avinées
Des cris pour mieux s'entendre dans le bruit animé
Conversations croisées, souvenirs évoqués
Des amis de toujours qui se sont retrouvés

On mange, on dévore les plats qui se succèdent
Sans toujours bien goûter les saveurs recherchées
On a choisi les mets c'est ainsi qu'on procède
À présent à parler, on est plus attaché.

Le banquet est un rite aux règles établies
Il sera cette scène où les rancœurs s'oublient
Où on noie dans la fête les peurs et les soucis
C'est une parenthèse où on est tous amis.

On en reparlera quelques années après
En évoquant bien sûr tout ces moments passés
Il sera un repère pour les esprits blessés
Ils pourront y revoir leurs reflets sublimés.

Pierre-Jean BOUTET