equipe-pirate-polanski-1986

Légende

Dans le bar enfumé lourd d'épaisses traînées
Des fêtards avinés s'agitent et maugréent
De la graisse suinte aux parois encrassées
Et l'air est trop chargé de vapeurs à brasser.

Trois hommes sont penchés sur un vieux parchemin
Qu'ils cachent bien aux autres le couvrant de leurs mains
Leurs yeux ont ces lueurs qu'on ne voit qu'aux chercheurs
De trésors, coffres d'or tirés des profondeurs.

Ils contemplent la carte décodant ses signaux
Signes cabalistiques tatoués dans sa peau
Celle qu'un vieux corsaire dans le scalp d'un indien
A gravé en repères en des temps très anciens.

Elle figure une île mais sans bien indiquer
En un langage clair ses vraies coordonnées
C'est bien d'avoir la carte mais s'ils ne trouvent l'île
De savoir où creuser cela est inutile.

Quand soudain la voix rauque, Le borgne tend son doigt
Pour montrer sur la carte ce qu'à présent il voit
Des traits fins regroupés comme sont des bouquets
Qui donnent alors un chiffre quand on sait les compter.

C'est alors à voix basse dans le bar enfumé
Que les compères tracent sur un bout de papier
Deux séries, oh miracle, qui indiquent peut-être
Latitude, longitude de cette île à connaître.

C'est le poing formidable du boiteux excité
Qui s'abat sur la table faisant tout tressauter
Dans le bar enfumé soudain les voix se taisent
Intriguées par ce bruit qui crée comme un malaise.

Les trois hommes inquiets redressent alors leurs faces
Elles sont couturées bien plus que l'est Scarface
Le manchot crie alors c'est moi qui ait gagné
Son rire tonitruant dans le bar enfumé.

Tout reprend lors son cours, les propos avinés
Le bal des blocs de bière au milieu des tablées
Les trois hommes se lèvent et d'un pas assuré
Quittent alors la taverne pour gagner leur voilier.

Chaque nuit les fantômes des pirates de légende
Sortent donc du vieux port en quête de prébendes
Le boiteux à la barre, Le borgne dans le hunier
Le manchot lui prépare le canon à tirer.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com