combat

Le seul combat

Le sais-tu mon ami, quand tu donnes, tu sèmes
Tu ne feras récoltes qu'auprès de qui tu aimes
Le vois-tu mon ami quand tu aides, tu ouvres
La porte à ton cœur, cela on le découvre.

Lorsque tu tends la main c'est un lien que tu tisses
Tu trouveras demain de l'amour les délices
Et quand des mots aimables jaillissent de ta bouche
Ils préparent la paix, où les hommes font souche

Le sais-tu mon ami que faible est la violence
Que bien plus fort il est, l'amour que tu avances
Le sens-tu mon ami que une main ouverte
Sera toujours reçue, jamais en pure perte.

Si tu ouvres tes yeux sur la misère humaine
Tu y verras la peur, l'ignorance et la haine
Si tu chasses ces proies, tu libères l'amour
Tu prépares alors la venue des beaux jours.

Le sais-tu mon ami qu'il n'y a de sacrifice
Si l'on chasse de soi tout autre artifice
Comprends-tu mon ami qu'il faut laisser ton cœur
Parler comme il le sent pour vivre le bonheur.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com