IMG_0767

Coucou
 
Une écharpe de pluie vient fouetter mon visage
Elle y cache les pleurs que je verse de rage
J'avance sans rien voir dans ce brouillard épais
J'avance en titubant tant je suis secoué.
 
La bourrasque glacée a givré sur ma joue
Les larmes qui y coulent sont figées tout à coup
Je ne sens plus le froid car c'est le feu en moi
Une colère y bout plus forte chaque fois
 
Je marche dans le vent, brave les éléments
La tempête en moi souffle bien plus violente
Que celle au dehors sous cette pluie battante
Je peine à calmer mes pensées du moment.
 
C'est presque de la haine qui agite mon cœur
J'ai envie de frapper, ce satané voleur
Qui m'a pris sous mon nez la fée dont je rêvais
Qui a su la séduire qui me l'a enlevée.
 
C'est aussi de la honte qui m'étouffe sans cri
Ce doit être ma faute si cet homme a pris
La fille qui avait d'un seul regard surpris
Allumé l'étincelle du feu qui m'envahit.
 
Une écharpe de pluie a fouetté mon visage
Elle dilue les larmes, elle a séché ma rage
Je ne veux plus pleurer comme un petit blanc-bec
Je m'en vais le trouver et lui clouer le bec.
 
Elle mérite mieux que mes plaintes et mes larmes
Je ne puis lui en vouloir de n'être sous mon charme
Mais lui il m'a trahi, se disait mon ami
Qui s'est glissé ainsi, vrai coucou dans mon nid.
 
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com