debat-houleux

Débat

Oh révoltés de France,
Reprenez donc confiance
Nous avons un sauveur
Oh combien de bonheur
Nous avons un sauveur
Oh combien de bonheur.

Il dit qu'avec courage
Il guérira nos rages
Une potion amère
Et finie la misère
Une potion amère
Est finie la misère.

Il connaît ce filon
Notre sauveur Fillon
Se serrer la ceinture
Pour un avenir sûr
Se serrer la ceinture
Pour un avenir sûr.

Les pauvres au travail
Les riches moins de taille
Et le service public
C'est pas très catholique
Notre service public
N'est pas très catholique.

Et ce pauvre Juppé
Il est bien dépité
Monsieur plus lui a pris
En pire ses paris
Monsieur plus lui a pris
En pire ses paris.

Oh France qui regarde
En qui as-tu confiance
Vois-tu bien ton sauveur
Dans ces deux bateleurs
Vois-tu bien ton sauveur
Dans ces deux bateleurs.

Si plus tard tu es mal
Tu sauras à quel mâle
Tu devras ton malheur
Et surtout n'aie pas peur
Tu devras ton malheur
Et surtout n'aie pas peur.

Si plus tard t'es pas bien
Alors rappelle toi bien
Que toi seule a choisi
Le chemin que tu as pris
Que toi seule à choisi
Ce chemin que t'as pris.

Mais si cela va mieux
S'il y a un miracle
Souviens toi du spectacle
Donné par ces deux vieux
Souviens-toi du spectacle
Donné par les deux vieux.

Mais si cela va mieux
Qu'il plaise ainsi à Dieu
Remercie ce Fillon
Et ses dures convictions
Remercie donc Fillon
Et toutes ses convictions.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com