oiseau-chanteur3

Sur la route du marché

Sur la route du marché, j‘use, j’use mes souliers
Sur la route du marché, je les use ohé ! ohé !
Sur le chemin qui va vers toué
Sur le chemin qui va vers toué
Ils me portent, ils me portent
Sur le chemin qui va vers toué
Ils me portent même usés !

Sur les travaux du chantier, je sens mes bras fatiguer
Sur les travaux du chantier, fatigués ohé ! ohé !
Sur ta taille ils sont posés
Sur ta taille ils sont posés
Ils te serrent, ils te serrent
Sur ta taille ils sont posés
Et ils sont pas fatigués !

Sur mes joues dans l’air glacé, souffle un froid à les geler
Sur mes joues dans l’air glacé, y a du givre ohé ! ohé !
Sur mes joues oui tes baisers
Sur mes joues oui tes baisers
Ils se posent, ils se posent
Sur mes joues ils sont posés
Elles en sont toutes réchauffées !

Sur mon cœur il y a un poids, tout seul la vie m’a laissé
Sur mon cœur il y a un poids, délaissé ohé ! ohé !
Sur mon cœur tu t’es penchée
Sur mon cœur tu t’es penchée
Pour un peu d’amour donner
Sur mon cœur tu t’es penchée
Et l’espoir j’ai retrouvé !

Sur le chemin du marché, je siffle et je suis gai
Sur le chemin du marché, je suis gai ohé ! ohé !
Marguerite va m’aimer
Marguerite va m’aimer
Elle est ma promise tu sais
Marguerite va m’aimer
Et le soleil va briller !

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com