amoursensunique

A sens unique

J’en ai passé des nuits avec vous et ma peine
J’en ai rêvé des heures à penser à ma reine
Vous étiez sans nul doute alors ma souveraine
J’aurais cédé Paris pour entendre, je t’aime !

J’ai usé tout le suc qui était dans mon cœur
J’ai puisé tout au fond à atteindre la peur
Je défaillais déjà à deviner l’odeur
Que dégageait ta peau, délicate sueur.

J’ai guetté dans tes yeux, tes paroles et tes gestes
Rien qu’un signe discret, rien qu’un soupçon, un zeste
Pour accrocher l’espoir que d’exister pour toi
Pour croire encore un peu que tu serais à moi.

J’ai écrit des messages et des lettres d’amour
A enflammer ton cœur ce malgré qu’il soit sourd
Mais je les ai brûlés par peur que leur retour
Ne ferme à jamais la voie vers toi un jour.

J’en ai imaginé des scènes exceptionnelles
Où nous dansions unis sous le plus beau des ciels
J’en ai dit des poèmes rimant avec je t’aime
Pour te charmer encore sur le plus vieux des thèmes.

Je n’ai marqué de points dans ta dure conquête
J’en ai passé du temps dans cette vaine quête
J’ai pourtant tout donné, jusqu’à même mon âme
Au bout de ce chemin il me reste des larmes.

Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com