intuitionb

Instinct animal

Un jour que par hasard je m'étais endormi
Le dos contre un tronc d'arbre où je m'étais assis
Un son me réveilla qui alors me surpris
C'était un cor de chasse qui sonnait l'hallali.

La saison de la chasse devait être ouverte
La forêt n'était pas, las à moi seul offerte
Mes pensées jusque là étaient fort bucoliques
Soudain je me sentais bien plus mélancolique.

J'apercevais souvent au cours de mes ballades
Le pelage d'un cerf ou celui d'une biche
Je me sentais alors toujours un peu plus riche
De les avoir surpris avant leur dérobade.

J'imagine ces êtres plein de grâce et douceur
Acculés par les chiens, envahis par la peur
Mis à mort par plaisir pour la satisfaction
De quelques oisifs, avides de sensations

Certes des peintres ont fait de ces scènes cruelles
De fort jolis tableaux, de fortes mises en scènes
En soulignant le sang, les plaies les plus mortelles
Les ardeurs de la meute, aux chasseurs la part belle

Pour ma part je ressens un très profond dégoût
De l'inutilité de cette violence
Faite à des animaux dont la tendre innocence
En fait des proies rêvées pour ces jeux sans tabou.

Quoiqu'il puisse en dire, et bien qu'ils s'en défendent
Ce qui les pousse à ça, à ces actes barbares
C'est l'envie de tuer, des proies qui se défendent
Sans prendre aucun risque, sans part pour le hasard.

Ce sont des prédateurs qui ont gardé l'instinct
Celui de pourchasser et celui de tuer
Mais ils n'ont plus l'excuse, de tuer pour manger
Leurs actes sont gratuits, si ils tuent c'est pour rien.

Comme tuent tous les jours et ce de par le monde
Pour mille et une raisons de faire cet acte immonde
Les hommes de tous temps et de toutes nations
Comme si de tuer restait bien de saison.

Il n'y a pas de morale à cette digression
C'est un simple constat rédigé sans passion
Cela est dans nos gènes cet instinct animal
A chacun de conclure si c'est bien ou c'est mal.

Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com