horloge-train

Secret

Il n'y a pas d'escale sur le grand toboggan
Où pourrions faire étape juste un petit moment
Il n'y a pas de crocs sur la toile du temps
Elle est lisse, on y glisse, toujours et pour longtemps.

On en rêve pourtant de retenir le temps
Quand le bonheur est là si fugitivement
Il arrive aussi qu'on pousse des soupirs
Quand notre vie traverse ce qu'elle connaît de pire.

Mais où sont donc cachés les manettes du temps
Qui donc a le pouvoir d'en régler le courant ?
Nous sommes entraînés sur ce tapis roulant
Qui semble immobile et avance pourtant.

Moi je sais un moyen d'échapper un moment
Je vais vous le livrer dans un petit instant
Vous avez tous en vous ce pouvoir étonnant
Il suffit c'est très simple pour tout mettre en suspens.

On peut tous s'évader en pensées ou en rêves
Pour mieux imaginer un monde comme en trêve
Où le temps n'obéit qu'à notre fantaisie
Où on le précipite, on le remonte aussi.

La conscience échappe à l'emprise du temps
Seul le corps est exclu de cet arrangement
Mais nous sommes tous libres de vivre au présent
Où de rêver, de vivre bien des vies hors du temps.

Certains aussi écrivent des livres, des romans
Dans lesquels ils tiennent seuls les rênes du temps
Moi j'ai la poésie pour quelques courts instants
Convier mes lecteurs à songer un moment.

Pierre-Jean Boutet