image

Les ravages du temps
 
J’aimerais ignorer les ravages du temps
Je voudrais souverain, conserver mes printemps
Je méprise les attaques, sournoises, des secondes
Je renie tout ce qui veux, me chasser de ce monde.
 
Ce cadeau qu’est la vie, est-il empoisonné ?
A peine on se réjouit, qu’on est déjà fané
Cela prend trop années à un homme pour voir
Que c’est le seul présent qui constitue l’espoir.
 
Pourquoi faut-il si jeune, perdre en apprentissage
Ces années qui nous manquent, quand on est un vieux sage ?
Pourquoi donc le chemin nous semble interminable
Alors que vers sa fin, on se sent incapable ?
 
J’aimerais me gausser des atteintes de l’âge
Je voudrais bien serein, ignorer ce passage
J’ai dédain, voyez-vous, de ces faiblesses là
Quand le corps se dérobe, à peine on fait un pas.
 
Je lutte jusqu’au bout pour me tenir très droit
Après tout c’est à moi que cela je le dois
Quand elle m’abattra, d’un lâche coup de faux
Ma cuirasse n’offrira, à sa lame, de défaut.
 
Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com