image

Le vieux refuge
Toi qui est assourdi par tous ces véhicules
Dans cette grande ville là où tu déambules 
Toi qui ne sait plus bien où te mènent tes pas
Qui réalise aussi que des buts, t'en a pas.
Viens donc dans le refuge là -haut dans la montagne
Où ne se font entendre que les cris des rapaces
Les cascades d'eau claire et le souffle du vent
Viens-t-en sans un bagage, que tes seuls vêtements
Il y a tout ce qu'il faut, le juste nécessaire
Pour surtout te chauffer, si tu es volontaire.
Toi qui ne peux plus vivre dans cette agitation
Dont tu ne perçois plus qu'elle en est la raison
Toi qui ne touche plus que choses artificielles
Depuis quand n'as-tu pas levé tes yeux au ciel ?
Viens donc dans le refuge là -haut dans la montagne
Où ne se font entendre que les cris des rapaces
Les cascades d'eau claire et le souffle du vent.
Viens là sans t'inquiéter ce n'est qu'un vieux refuge
Mais il a résisté aux plus fortes avalanches
Apporte si tu peux quand même quelques branches.
Toi qui regarde les autres comme des étrangers
Qui plus ne les supporte, qu'ils te mettent en danger
Et puis quoique tu fasses tu n'y peux rien changer.
Viens donc dans le refuge là -haut dans la montagne
Où ne se font entendre que les cris des rapaces
Les cascades d'eau claire et le souffle du vent.
Viens-y sans autre but que de t'y retrouver
La nature est belle, elle saura te guider
Te redonner le goût tout simplement de vivre.
Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com