02 septembre 2016

Trilogie du néant

Trilogie du rien au néant...   Avant   Sans doute ai-je longtemps flotté dans ces limbes d’on ne sait où Il nous faut bien c’est singulier, être avant de voir le jour Sous une forme ou une idée, puis être le fruit de l’amour Où venir sans être attendu, un accident un point c’est tout.   Peut-être ai-je à ce qu’on dit, vécu avant des aventures En d’autres temps, en, d’autres lieux, sous des étoiles ou bien des lunes Peut-être ai-je mérité de connaître quelque... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2016

Le grand barnum

Le grand barnum   Oyez, oyez, peuple de France, venez tous dans le grand barnum Admirez ces hommes et femmes qui se présentent en notre nom Ils disent tous se présenter pour défendre nos intérêts Mais on voit poindre leur ambition, derrière leurs sourires acérés.   Il y aura bien des débats, il y aura bien des promesses Mais pas grand monde pour mettre bas, un modèle qui nous oppresse Un peu moins d’impôts par ici, un peu de sécurité là Rien qui puisse trop menacer, les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Allons enfants

Allons enfants   Allons enfants de la nation, allons assister au spectacle Allons voir ces combats de coqs, qui s’affrontent c’est un massacre Il faut bien que de temps à autre, tout le pays il se consacre A cette pantomime là, qui osera y faire obstacle ?   Autrefois c’est dans une arène que les gladiateurs s’affrontaient C’est plus peut être la même scène, mais la violence s’y complait Sur nos écrans de toutes sortes, les combattants vont s’exhiber Espérant augmenter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Premier rendez-vous

Premier rendez-vous   Mon amie c’est vers vous que ma tête se penche Quand je m’assied jaloux pas trop loin de vos hanches Avez-vous remarqué comme lors ma main tremble Quand je la tends vers vous, assise sous ce tremble.   Vous êtes au rendez-vous que j’ai tant espéré Votre cœur voudra-t-il en ce lieu s’épancher Vous êtes si discrète, aussi si réservée Que j’ai peur je l’avoue de vous le demander.   Mais voilà qu’en retour, là vous me souriez Ma... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Le temps court

Le temps court   Arrive bien un jour, où on a fait le tour Jusque là le temps court, il est toujours trop court On lui a fait la cour, il a fait des détours On l’a pris à rebours, mais après lui on court   Puis soudain on s’arrête, est stoppée la charrette, Pour suivre quelle quête ? courir jusqu’à perpète ? Je dis pas qu’on regrette, mais c’est finie la fête Toutes les prises de tête, et ce temps que l’on jette.   On se pose, on regarde, on voit enfin... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Dans mon jardin

Dans mon jardin   Une fleur éclose dans mon jardin Une nouvelle tous les matins Ca n’a peut-être l’air de rien Mais c’est un peu notre destin.   Chaque jour est comme une fleur Il s’ouvre aux sourires ou aux pleurs Une page à écrire A noircir, ou à éclaircir.   Nous renaissons chaque matin Avec le cœur tout plein d’entrain Hier est mort, quant à demain Ce sera peut-être la fin.   Tu as sur toi chaque matin Un peu de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2016

Chi va sano

Chi va piano...   Toute ta vie tu t’es pressé, toute ta vie tu es stressé Dans le boulot on t’a pressé, en citoyen on t’a dressé Tu t’es senti bien agressé, en fait ça n’a jamais cessé Et à l’envie de transgresser, tu t’y es pas intéressé.   Tout pouvait être plus charmant si tu savais bien calmement Voir les choses bien autrement, à un rythme beaucoup plus lent Si tout en bien réfléchissant, tu attendais bien posément Si tu prenais alors ton temps, pour avancer... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Le gros cartable

Le gros cartable   Petit dans mon cartable, je portais sur mon dos Pour bien suivre la classe, un drôle de fardeau Chaque jour à l’école, je devais apporter Les cahiers par matière, les livres à étudier.   Ma trousse débordait des crayons et des gommes A côté du compas, on trouvait bien en somme Rapporteur et équerre, des règles et des stylos, Taille-crayon et colle, complétaient bien ce lot.   Il y avait tant de poches dans ce sac toujours lourd Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Moderato cantabile

Moderato cantabile   Lorsque j’étais plus jeune, on m’a bien expliqué Tu as un caractère, il faut le maîtriser Lorsque tu es en colère, tu dois te contrôler Être en toute chose, un garçon modéré.   Pour vivre en société, mieux vaut se tempérer.   Dans toute politique joue la diplomatie Quand on veut pas la guerre ou à bout d’arguties Ou quand tous les combats n’ont pu mener à rien C’est la négociation qui peut créer des liens   Pour vivre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Les voies mysterieuses

Les voies mystérieuses   Comme vous je savoure parfois avec délices Ces poèmes d'amour qui célèbrent la femme Évoquent avec passions et son corps et ses formes Ainsi que les frissons quand sur sa peau on glisse.   Vous manquez rarement d'accompagner ces mots De quelques suggestives images ou photos Comme pour susciter auprès de vos lecteurs Quelque poussée de fièvre ou l'émoi de leur coeur.   Pourtant je m'interroge d'une absence curieuse Pourquoi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]