27 août 2016

Le voile noir

Le voile noir   Elle me dit emmène moi, Là tout là-bas, là où tu vas Ne pars sans moi, tu m'oublieras Je ne peux pas vivre sans toi.   Fais moi confiance mon amour Je pars au loin pour quelques jours Je reviendrai vite vers toi Pour te serrer fort dans mes bras   Ne t'en vas pas, je crains très fort De ne jamais plus te revoir Je me sens mal, une ombre passe Comme si planait une menace.   N'ai donc pas peur, je t'aime fort ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2016

Irresistible

Irrésistible   Le fleuve est gonflé des eaux de la débâcle Les glaçons qu'il charrie, balaient tous les obstacles Ils glissent hérissés comme un mouvant sérac Le fracas de leurs chocs sur les berges qui claquent.   L'orage dans les cieux pousse ses noirs nuages Gonflés de gros grêlons qui hachent sur leur passage Dans bruit de la foudre et des éclairs la rage Sa colère étouffe sous ses eaux les parages.   Une armée qui avance avec ses bataillons ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2016

Ça fait mal

Ça fait mal   Un jour elle est partie Je ne sais pas pourquoi Elle a passé la porte Et j'en suis resté coit.   Oh la la, que j'ai mal Oh la la, ça fait mal   Un jour me suis planté Je ne sais pas pourquoi J'ai carrément raté J'en suis resté sans voix   Oh la la, que j'ai mal Oh la la, ça fait mal.   Un jour elle m'a dit Tu n'es qu'un grand vaurien Je serais déjà partie Si je ne t'aimais bien  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2016

Éphémères

Éphémères  Une vague vient mourir jusqu'à la plage Elle s'étale, se retire et disparaît  Elle ne laisse derrière son passage Que bulles éphémères, bris de bois flottés. De même tu es venue dans mon sillage Tu m'as souri, tu m'as aimé, t'es envolée  Tu n'as laissé derrière toi qu'un beau carnage Dans mon cœur ravagé, qui s'est mis à saigner. Une brise de mer, souffle sur le rivage Elle fait frémir à peine, les feuilles des palmiers Elle rafraîchit un peu, cette fin de journée  Et puis s'en va... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]