Toutes voiles dehors
 
J’ai fait de grands voyages dans des pays lointains
Et vu des territoires ignorés des humains
J’ai vu bien des spectacles, plus grands qu’aucune scène
N’aurait pu en montrer quel que soit le mécène.
 
J’ai rencontré des êtres plus étranges qu’hostiles
Souvent me suis senti auprès d’eux si fragile
J’ai observé des mœurs que nos goûts puritains
N’auraient pu accepter, pas plus hier que demain.
 
J’ai chevauché des monstres plus hauts que des chevaux
Et pris de grands navires, sans voiles ni tonneaux
J’ai volé dans les airs parfois jusqu’à la lune
Je n’ai pas manqué d’air, même en haut de la hune.
 
J’ai lu romans épiques, de bruits et de fureur
Certains ont réussi même à me faire peur
J’ai peint de folles fresques sur murs cyclopéens
Avec le mascara, dont le jour je me teint.
 
J’ai écrit des sagas durant des millénaires
Dont il ne reste rien, que signes sur la pierre
J’ai chanté bien des odes à des femmes félines
Pour ce beau troubadour, elles ont été câlines.
 
J’ai mené des combats, armé de pied en cap
D’armures étincelantes et bu dans des hanaps
Sous des arcs de triomphe, je suis passé vainqueur
La tête haut levée, et la main sur le cœur.
 
Oui j’ai levé la tête, j’ai vu autour de moi
Les murs de ma chambre, c’est ma coque de noix
D’où je fais ces voyages et vis ces aventures
Il n’y a de limites que celles que j’assure.
 
Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com