15 août 2016

Dans l'ambre

  Dans l'ambre Capturez un instant, choisissez avec soin Un instant singulier digne d'un bel écrin  Encapsulez-le en bulle de mémoire  Tel l'insecte bien pris dans un morceau d'ambre.  Vous pourrez à loisir dans des moments plus durs Aller chercher en vous ces souvenirs saisis Pour les mieux contempler avec nostalgie En espérant alors que vos malheurs ne durent. Ces instants sont précieux, émotions envolées  Ils ne sont qu'à vous seuls, on ne peut les voler Faites-en collection que bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2016

Nos petits coins secrets

Nos petits coins secrets Il y a des expressions qui semblent anodines Mais qui sont bien chargées de significations Parmi ces mots courants il en est   j'imagine Auxquels vous ne prêtez de considération. Aussi vais je broder à votre attention Quelques vers dédiés à une seule question Qu'évoque donc pour vous le fameux petit coin ? J'élimine d'emblée celui que l'on désigne A tous nos chers bambins, en riant et par signes Quand la nature impose des actes pas très dignes. Je penserai plutôt à un endroit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2016

Auto-dérision

Auto-dérision  Mais regardez-le donc ce vieillard pathétique  Qui se prend pour auteur de textes poétiques  Mais quel est ce virus qui un jour l'a touché  Pour qu'il se mette à écrire du lever au coucher. D'accord il fait des vers mais cela est facile Il suffit de compter sur les doigts de ses pieds Tout le monde le peut, s'il n'est un imbécile Il suffit d'une plume et d'un bout de papier. Oui il fait des rimes, mais cela est facile Dans tout bon dictionnaire s'en trouve à la pelle Tout le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 août 2016

La vie continue

La vie continue Je me laisse emporter par la vague et sa force Vais-je donc ce coup ci franchir le Rubicon ? J'ai envie de briser l'arbre et son écorce  Tout mon corps est en feu, et je suis rubicond. Cela fait trop longtemps que je piétine au seuil De la porte fermée de cette femme en deuil Elle doit retrouver le chemin du soleil Retrouver ce sourire qui toujours m'émerveille. Où trouver le courage de briser la prison Où son cœur s'est muré et n'entend plus raison ? On dirait que c'est elle qui gît dans le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]