image

Auto-dérision 
Mais regardez-le donc ce vieillard pathétique 
Qui se prend pour auteur de textes poétiques 
Mais quel est ce virus qui un jour l'a touché 
Pour qu'il se mette à écrire du lever au coucher.
D'accord il fait des vers mais cela est facile
Il suffit de compter sur les doigts de ses pieds
Tout le monde le peut, s'il n'est un imbécile
Il suffit d'une plume et d'un bout de papier.
Oui il fait des rimes, mais cela est facile
Dans tout bon dictionnaire s'en trouve à la pelle
Tout le monde sait lire, s'il n'est un imbécile
Il suffit de choisir quelles seront les plus belles.
Il écrit des choses empreintes de rêve 
Mais cela est facile, à qui sait bien dormir
Tout le monde le fait, même de façon brève 
Il suffit de rêver et de se souvenir.
Il se trouve aussi des gens pour partager
Et ressentir ses mots, comme s'ils étaient leurs 
Mais cela est facile que d'épancher ses pleurs
La vie est si cruelle, qu'on n'y peut rien changer.
Il chante ses amours, ses joies, aussi ses peines
Prétendant exprimer des émotions humaines
Mais cela est facile, trop dirais-je même 
Dès lors qu'on a un cœur et du sang dans les veines.
Alors regardez-le cet apprenti poète 
Il ne manquerait plus, qu'en plus il se la pete 
Et se croit mériter quelque reconnaissance
De tous ceux qui ont, bien plus que lui d'aisance.
Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com