26 juillet 2016

Carcan

Carcan Arrache moi ces mots qui me brûlent la langue Et qui n'osent sortir prisonniers de leur gangue Extirpe de mon âme ce qu'elle offre de mieux Que par timidité elle masque à tes yeux Accouche ma parole qu'elle exprime enfin L'amour que j'ai pour toi et pourtant je retiens Presse mon cœur trop plein de cet amour sans fin Qu'il s'épanche en mots et en gestes câlins. Obstine toi toujours pour que germe l'amour Qui dors au fond de moi et pour qu'il vienne au jour Accroche donc tes griffes sur mon cuir trop épais ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2016

La corne de brume

La corne de brume Quand la corne de brume, se fait entendre au loin On ne voit de la côte, ni les récifs, ni pointes  Le brouillard qui mélange si bien les eaux et le ciel Fait que repères changent, ce son a goût de miel. Dans nos vies il arrive que les choses se brouillent Hier on était tranquille, à présent on bafouille On n'est plus sur de rien, on a même la trouille Quel est le signe alors pour sortir des embrouilles ? Quand l'alerte incendie fait jouer la sirène  On est tous invités à quitter vite la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2016

Sous influence

Sous influence Par brusques fulgurances son esprit traversé  Des pensées bouillonnantes viennent le renverser Comme autant de stridences qui pourraient le percer Ce ne sont qu'évidences qu'il voudrait repousser. L'âme en ébullition, bousculée et en peine Des rêves sans passion, très loin de ceux qu'il aime Aucune solution, il n'y a pas de carême  Dans cette situation qu'on vit jusqu'à l'extrême. Dans ses contradictions, il va du coq à l'âne  Tirant des conclusions, sa bonne foi en panne Pris par des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2016

Sept petits canards

sept petits canards   Sept petits canards à la queue leu leu Glissent doucement suivant une canne Quel joli sillon ride les flots bleus Le seul mouvement sur cette eau calme.   Un torrent dévale entre les rochers Ses forts tourbillons font gouttes voler, Mille toupets blancs de fleurs aquatiques Font en scintillant un tapis unique.   Un soleil de feu brûle un ciel bleu Pas un seul nuage dans l'azur d'été Nos chapeaux de paille aux rebords... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]