image

En spirale
 
Je me laisse emporter par une vague d’ombres
Et ma chute m’amène dans des contrées très sombres
Où jamais ne pénètrent les lueurs de l’espoir
La descente aux enfers est celle du désespoir.
 
Surtout ne pas glisser sur la traîtresse pente
Qui de fil en aiguille vous appelle et vous tente
A quoi bon donc lutter, contre courants contraires
Se laisser entraîner, paraît chose à faire.
 
C’est comme une spirale, fatal colimaçon
Qui va vous enfoncer, jusqu’au fond du profond
Gravir alors les marches, pour surface regagner
Ce n’est peine perdue, mais ce n’est pas gagné.
 
Restez donc en surface, et prenez du recul
Ne laissez pas les choses, prendre trop le dessus
Conservez l’essentiel, votre émerveillement
Exercez donc vos sens, à bien goûter l’instant.
 
Prenez un bon remède, souriez donc aux autres
Bien souvent en retour, le sourire de l’autre
Vous fera chaud au cœur, et vous rappellera
De ne pas rester seul, dans votre seule aura.
 
Regardez le soleil, les oiseaux et les arbres
Partagez ces bonheurs ils ne sont pas avares
Prenez un bon bain chaud, une bonne rasade
Faites de petits plats, à de bons camarades.
 
Vous êtes de passage, alors profitez-en
Retirez de la vie, le mieux à chaque instant
Sans bien sûr nuire à d’autres, ou vous montrez méchant
Il n’est pas criminel d’écouter ses penchants.
 
Et forcez vous à rire en vous moquant de vous
Car le centre du monde il est autour de vous
La terre ne tourne pas, à votre seul usage
Savoir que l'on est rien, c’est déjà être sage.
 
Pierre Boutet
Cambredaze.canalblog.com