05 juillet 2016

Mille papillons

Mille papillons   J’attraperai mille papillons pour t’en faire un édredon Pour te tenir en mille ailes à l’abri de tout courants d’air Je piégerai mille lucioles pour t’en faire un lumignon Pour t’apporter de la lumière sans blesser tes douces paupières   Des pissenlits en floraison, je capterai tous les plumets Pour t’en faire très joli châle pour protéger ton cou fluet Et des pollens de milliers d’arbres je garderai dans un flacon Pour te nourrir de leurs vertus, qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 juillet 2016

Perdu

Perdu   Alors toi dis moi où vas tu ? Je te vois là hagard, paumé Comme si tu réalisais Que tu étais déjà perdu.   Alors qu'avant elle remplissait Ton univers, tout était clair Elle est partie, elle t'a laissé Tu as perdu tous tes repères.   Ta vie a-t-elle un sens Tu ne sais plus À quoi tu penses Tu n'en peux plus.   C'est à travers ses yeux Que tu voyais le monde Tout simplement heureux De vivre dans sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Découverte

Découverte   Quand soudain je l’ai vue cette fleur ordinaire Je passais devant elle sans lui prêter regard Ce matin tout à coup elle est extraordinaire Et les larmes à mes yeux sont venues par hasard.   Ses pétales froncés font de bien jolies crêtes Sa couleur est violine en habit de vieux prêtre Elle est grasse à souhait presque appétissante Je lui trouve des airs de vierge rougissante.   Je suis resté assis à contempler la belle Tout en admiration... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Auprès de la fontaine

Auprès de la fontaine   Je m’étais assoupi auprès de la fontaine Et dans son doux murmure je dissolvais ma peine Les bruits que l’eau faisait, cascadant sur les pierres Emportaient avec eux tous relents de colère.   C’est dans le clair ruisseau auquel elle donnait prise Qu’enfant je m’ébattais sous les éclaboussures Que mes frères et moi en trempant nos chaussures Nous jouions en riant à mouiller nos chemises.   J’y faisais des barrages sans cesse démolis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Flash back..

Flash back   C’était un temps béni celui de ma jeunesse Il est bien embelli dans tous mes souvenirs La vie m’y apparaît comme un beau cadeau J’y jouais si souvent à la bête à deux dos.   C’était bien difficile dans ces jeunes années L’avenir n’était pas si clair qu’il m’apparaît Des questions me posais plus souvent qu’à mon tour Je n’y vivais pas tant, d’eau claire et d’amour.   J’y pense bien souvent à mes jeunes années Je n’en ai retenu que ce qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Vieillir peut-être...

Vieillir peut être…   Je vois dans le miroir surprenante image Un visage étranger que je trouve trop sage Pourquoi me fixe-t-il je ne le connais pas Si je quitte la place, emprunte-t-il mon pas ?   Je n’avais jusqu’ici, pas vraiment accordé D’intérêt soutenu à ce troublant reflet Juste un coup de peigne, ou de crème solaire Pour passer vite ensuite, tant de choses à faire.   Mais ce soir je le sais, le miroir me renvoie Tout ce temps qui a passé,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Surpris

Surpris Dans les sables mouvants de ces terres lointaines Ils sont restés figés, gisant là par centaines  Alors qu'ils galopaient sur cette vaste plaine En poussant leurs chevaux jusqu'à perdre haleine. C'était des conquérants qui déferlaient alors A la recherche de terres et tous en quête d'or Leur course interrompue au cœur de leur élan Quand il ne reste plus qu'un silence pesant. Sur toutes ces carcasses comme des carapaces Se devinent intactes leurs si belles cuirasses Armures de combat et leurs si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]