03 juillet 2016

Chantez donc la ballade de...

  La salade en balade Un jour une salade qui rêvait de balade Fut soudain visitée par la tendre escalade D'une limace avide de son vert pommelé  Qui venait lors baver sur ses feuilles cannelées. La limace lui dit je t'emporte avec moi Vient dans mon estomac je t'y ai fait un hamac Lors tu visiteras tous les lieux là où moi Je me glisse et je vis il n'y a pas de micmac. La salade est jeune et elle ne sait pas Que la limace est veule, qu'elle ne tiendra pas La promesse ainsi faite d'inviter à sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2016

Pas de survivants

Pas de survivants... Ce soir tu es sortie pour de bon cette fois C'était il y a longtemps pour la première fois Que tu le regardais ainsi en face à face  Ce monde d'alors qu'il y avait à la place. A présent tout est mort on ne voit que carcasses De ces grands bâtiments qui dominaient la place Le silence est partout et vraiment il te glace A peine peux tu encore éviter qu'il te tasse. Lors tu fermes les yeux et tu rappelles à toi  Ces images de vies quand volaient sur les toits D'innombrables pigeons et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2016

Maudite

  Maudite Un bouquet est posé sur une table morte Depuis longtemps fané, elle est close la porte La poussière se devine dans les rayons voilés  Qui sourdent des fentes des vieux volets fermés. Au mur sont accrochés les portraits défraîchis Des aïeux qui veillaient jadis sur ce logis Un berceau oublié jouxte une pauvre armoire Témoin de cet espoir autrefois de victoire. La maison est maudite depuis ce fameux soir Où fut trouvé le couple pendu dans le couloir Et un petit cadavre d'enfant sous des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2016

Parfois je rêve

Parfois.. Il m'arrive parfois de me sentir tout neuf Comme au matin du monde quand tout peut arriver Des mauvaises pensées je me sens alors veuf Et rien que le meilleur j'aime à envisager. Que mon temps sur la terre reste encore à compter Que je suis pour longtemps à rire et à nager Que tous les gens que j'aime resteront éternels Que coulera toujours dans mes veines du miel. Que plus aucun nuage ne planera sur moi Que nous jouerons encore à ces jeux moi et toi Qu'il n'y aura plus d'adieux si déchirants à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]