image

Petit fils
Il a un air mutin et ses yeux malicieux
Brille et c'est normal car sa vie est un jeu
Ses gestes empreints de grâce et sa belle innocence
Apportent tant de joie dans ma vie en partance
Lui arrive à peine avec tout devant lui
Les possibles à venir comme les découvertes
Moi c'est le grand départ dont la porte est ouverte
Avec les souvenirs de tous les jours enfuis.
L'énergie se dégage de ce tout petit corps
Agité et sauvage prêt à tous les efforts
Il n'y a trace de doute dans ce qu'il choisit
Et il trace sa route au gré de ses envies.
Et moi je le regarde amusé et ravi
Tant il me ramène aux jours de mon enfance
Quand je n'avais de peine ou même de soucis
Que quand de grignoter on me faisait défense.
Ce petit fils est là et sa seule présence
M'est un ravissement, ainsi que sa confiance
Quand il me fait la bise et que je le balance 
Jusqu'au ciel s'il le faut, il veut que je le lance.
Il vit à cent à l'heure quand moi je ralentis
Il pose des questions et moi je lui réponds
J'essaie de lui donner un regard sur la vie
Qui lui donne l'envie de la vivre à fond.
J'invente des histoires, telles que j'aurais aimé 
Que l'on me les raconte, quand aux fées je croyais
Je joue à tous ces jeux qu'il aime répéter 
Jusqu'à l'écœurement, sans jamais se lasser.
Dans ce cycle éternel des mille générations 
Nous sommes à des pôles, dont la coopération
Assure le relai de l'ancien au nouveau
Et prépare, peut-être, un avenir plus beau.
Pierre Boutet
Tous droits réservés