image

Sur le bord de la piste
Une perle d'eau pâle accrochée à tes cils
Elle coule et dévale le long de ta joue lisse
Elle laisse une trace, fugace et translucide
Comme un chagrin qui passe et ensuite se vide.
Une lèvre qui tremble, secouée de sanglots
Et un râle qui sourd en très courts trémolos 
Une gorge serrée comme dans un étau 
Une bouche si sèche et soudain privée d'eau
Un regard s'est noyé dans une mare triste 
Un désespoir qui nait tout au bord de la piste
Quand tu vois s'éloigner celui dont tu espérais
Qu'il viendrait droit vers toi et qu'il te sourirait.
Alors tu te sens mal en poupée de chiffons
Ta robe et tes strass n'ont pas fait impression
Petite fille oubliée, tout au bord de la piste
Petite femme déçue, avec ses yeux si tristes.
Mais voilà que s'avance un homme aux yeux clairs
Avec un grand sourire qui ses lèvres éclaire
Qui d'une voix fort douce et grave à la fois
Demande, mademoiselle, danserez vous avec moi ?
Alors comme une aube, se lève un nouveau jour
Alors renaît l'espoir, l'amour est de retour
La perle a séché au coin des jolis yeux
Qui brillent à présent d'un air très malicieux.
Pierre Boutet
Tous droits réservés