image

Les fleurs étranges
Au royaume des fleurs il y en a d'étranges
Ce n'est pas en bouquets que parfois on les range
Il y a la fleur de sel, souvent grise ou blanche
Que l'on cueille au vent des marais de Sallanches.
Quand les peuples colère, partent tambour battant
C'est la fleur au fusil et parfois en chantant
Qu'ils vont à la bataille pour y donner leur sang
Et semer épouvante et terreur dans les champs.
Dans les quartiers maudits des villes laides et sales
On aperçoit souvent des femmes qui dessalent 
Ce sont fleurs de pavé qui naissent dans des salles
Où la fumée, l'alcool et les femmes on déballe.
En royaume de France, c'était au temps jadis
Les rois avaient choisi emblème fort fleuri
Sur les murs et tentures de leurs palais jolis
Étaient gravées, brodées, là mille fleurs de lys.
Regardez les ces jeunes ils font plaisir à voir
On leur jette des regards surpris ou attendris
Ils sont à ces beaux âges où fleurit bien l'espoir
On dit la fleur de l'âge avec un ton d'envie.
Au royaume des fleurs il y en a d'étranges
Leurs formes leurs couleurs donnent parfois le change
Fasse que mon bouquet jamais ne vous dérange
Trouvez en quelques autres si cela vous démange.
Pierre Boutet
Tous droits reserves