image

J'ai l'âme en sécheresse 
J'ai l'âme en sécheresse dans un désert brûlé
J'ai le cœur en jachère dans un champ dévasté 
Y-a-t-il de la sève au creux de mes regrets
Ai je encore du sang à m'en faire pleurer ?
Elle a laissé derrière un être désespéré 
Elle n'a pas regardé les dégâts qu'elle faisait
Elle était ma rivière là où je m'abreuvais
Elle était le soleil où je me réchauffais.
Je suis demeuré là comme un corps fatigué
Je ne ressemble plus qu'à un cuir desséché
Tout s'est terni en moi jusqu'à mon dernier rire
Tout s'est tari en moi même l'envie de vivre.
Elle s'est éloignée sans même un regard
Sans même un dernier mot, sans prendre de retard
Comme si elle fuyait pour être loin de moi
Quand pour elle j'étais l'alpha et l'oméga.
Regardez c'est bien moi ce tas informe et gris
Je n'ai plus rien d'un homme depuis qu'elle est partie
Avec tous mes espoirs, que mon cœur elle a pris
Pour moi la messe est dite et fin de la partie.
Mais si elle revient un beau jour en été 
Mon cœur refleurira, cette idée va germer
Et je vais rester là en attente toujours
Comme le fait la graine au printemps en retour.
Pierre Boutet
Tous droits réservés