24 juin 2016

De l'avant..

De l'avant... Tu as tourné le dos à ton passé trop triste Mais tu veux explorer une nouvelle piste Le malheur est derrière ainsi l'as-tu voulu Pleurer sur tout cela, tu n'en veux vraiment plus. Derrière tes sourires et ton moral d'acier Je vois une fêlure, tu n'as rien oublié  Et si tu veux construire un bonheur tout nouveau N'oublie rien de tout ce, qui gît dans le caveau. Il n'y a pas dans la vie de retour en arrière  Il te faudra toujours, espérer pour mieux vivre Des erreurs on en fait, des malheurs... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2016

Chimères

Chimères   Tout au long de ma vie j'ai cru en des chimères Ces contes pour enfants que racontent nos mères Que l'homme était brave, courageux ou méchant Mais que au bout du compte triomphait le plus blanc.   Le bien, le beau, le bon, célébrés en chansons Tandis que l'on se moque ou qu'on haït le mal Que les bonnes actions obtiennent récompenses Les laides des sanctions, plus sévères qu'on pense.   Mais quand j'ouvre les yeux sur nos comportements ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

Lune obsidienne

Lune obsidienne   Sur les plages obsidiennes de cette lune pâle Courent des veines bleues en longs reflets verdâtres Des brumes très opaques flottent aux couleurs opales Que de vifs éclairs blancs zèbrent comme au théâtre.   Des formes sinueuses s'y meuvent lentement On voit comme des têtes s'y lever par moment Toute une vie y grouille, s'y bat férocement Les vaincus disparaissent, restent les survivants.   Des hauts fûts se découpent sur un fond... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

Brexit

Brexit !   Quand je vois ces visages qui ce matin exultent Tout à la joie d'avoir engagé l'aventure D'avoir joué aux dés sans savoir bien les gains Qu'ils pourront retirer de ce pari demain.   Quand rien de l'avenir ne peut en être dit Qui puisse rassurer, ce triste vendredi Quand tout un peuple crie, je ne veux plus de vous Je n'veux plus partager mon destin avec vous.   Dans la trouble illusion qu'une histoire glorieuse D'un empire défunt reverra... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

La colère des dieux

La colère des dieux   Quand les dieux en colère frapperont de leurs foudres Les peuples égarés qui font parler la poudre Quand les cieux s’ouvriront en déluges de feu Pour nettoyer les terres de tous les envieux   De l’éther ou l’espace, sortiront du mutisme Pour cesser d’observer nos joutes puériles Ne vous étonnez pas qu’ils soient si inflexibles Devant vos actes fous , votre obstiné autisme.   Quand les déserts de sable ou la croûte des glaces ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

Pour qui sonne le glas

Pour qui sonne le glas   Chez moi c’est bien la coutume, Suis encore dans la lune Et la lampe qu’on allume, Ne guidera pas ma plume Car c’est la vie je hume, Que je chante à la une Pour planer ça je l’assume, Car jamais plus je ne fume.   Comme la vie est si brève Je voyage dans mes rêves Tout ça avant que je crève Je veux pas qu’on me l’enlève. La vie est pleine de sève Et ce sera donc sans trêve Que j’y tremperai mes lèvres ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

Infiniment responsable

Infiniment responsable   Je vois dans l’oculaire s’agiter en tous sens De drôles d’animalcules c’est assez oppressant De savoir que ces êtres sont sans doute minuscules Mais à cause de certains, y a des vies qui basculent L’infiniment petit recèle des mystères On y fait des voyages aussi beaux que sur terre On repousse toujours les limites plus loin On cherche des aiguilles dans des bottes de foin.   Du haut de ma montagne je regarde les confins Partout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

C'est la fête

C’est la fête   J’entends le staccato trépidant des baguettes Que font quelques tambours au devant des guinguettes J’entends ces mélodies et ces rythmes de fête Dans la ville, où que j’aille, elles me prennent la tête.   Quand les foules célèbrent l’arrivée de l’été Des musiques d’orchestre aux feux de la St Jean Quand c’est la joie forcée que partout on décrète Car pour avoir la paix, il faut plaire aux gens.   Mes pieds aimeraient bien s’accorder au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]