image

Damocles 
C'est une ombre légère qui flotte autour de toi
A peine on la devine et pourtant elle est là 
Derrière tes sourires et ton air enjoué 
Parfois je l'imagine, elle est là aux aguets.
C'est comme une menace timide et voilée 
Qui plane sur ta tête, à peine dessinée 
Elle est si discrète et prend si peu de place
Qu'elle reste invisible et pourtant elle me glace.
Tu es de ces miracles, ces personnes si rares
A toi tout est donné, intelligence et grâce 
En toi tout est merveille et quand tu te déplaces 
On tombe sous ton charme, tu es pour moi un phare.
Mais dans cet héritage dont beaucoup sont jaloux
Se cache un lourd secret, on ne te dit pas tout
Il y a dans ta famille dans ses générations
Une faiblesse insigne, dont on t'a tu le nom.
On s'y étouffe jeune, quand les respirations
Deviennent si pénibles même pour les champions
Déjà je le vois bien tu as des hésitations
On dirait que tu freines toutes tes ambitions.
Je suis devant ta tombe où je pleure sur ton sort
La vie est si cruelle et quand elle met dehors
Des êtres bons et jeunes, aussi beaux que des dieux
On ne peut pardonner, de nous faire si vieux.
Il y en a qui cherche bien des explications
Qui veulent avoir réponse à toutes leurs questions
La mort n'est pas injuste, elle n'est pas sanction
Elle frappe aveugle et sourde, à toutes nos passions.
Chaque jour est précieux demain n'est pas donné 
Seul le présent qu'on vit est la réalité 
Profitons de la vie de ce petit miracle
Et vivons là au mieux comme un rare spectacle.
Pierre Boutet