image

Premiers émois
 
Nous sommes là dans le ruisseau
Nos quatre pieds plongent dans l'eau
L'un contre l'autre, bien assis
On dirait deux oiseaux ainsi.
 
Nous n'osons pas nous regarder
Nous ne pouvons même parler
Nous écoutons nos deux cœurs battre
Nous ne sommes plus si folâtres.
 
Nous avons bien joué dans l'eau
Nous avons bien senti nos peaux
Nous étions rouges sous l'effort
Deux enfants qui rient haut et fort
 
Et tout à coup chose étrange
Nous n'étions plus seulement des anges
Nos corps nous soufflent, ça nous dérange
Des émotions, et ça nous change.
 
Nos yeux s'évitent, nos mains se trouvent
D'abord timides puis se découvrent
Alors nous nous tournons tous deux
Pour découvrir deux amoureux.
 
Premiers baisers au bord de l'eau
Quel sentiment nouveau et beau
Jamais n'aurais imaginé
Un jour meilleur que cet été.
 
Pierre Boutet