image

Quel que soit mon tempo…
 
Quand je lis un beau texte qui m’invite à rêver
Quand je me perds aussi dans son rythme léger
Quand je vois des images surgir devant mes yeux
Ou bien des émotions naître comme des feux
 
Quand il m’emporte loin, dans des voyages heureux
Ou me fait entrevoir des mirages ou des lieux
Dans lesquels je me baigne alors avec délices
Où je puis quelquefois vivre tous mes caprices
 
Quand il me fait pleurer sur des histoires tristes
Quand il peut m’égarer sur quelques étranges pistes
Quand il me fait aimer la vie de grands artistes
Et me fait admirer leur âme idéaliste
 
Quand il donne à voir la nature créatrice
Quand il me fait comprendre où est notre matrice
Dont qu’il me fait aimer la beauté du calice
Et déclenche en moi de beaux feux d’artifices
 
Je salue le poète et sa magie secrète
Avec de simples mots qu’il pétrit et apprête
Il fabrique des prismes aux couleurs surprenantes
Qui offrent une réalité effrayante ou tentante.
 
Car notre monde est fait du regard que l’on pose
Sur tout ce qu’il contient, sur les vies qu’il oppose
Si le regard est noir, les temps seront bien sombres
Si le regard est clair, il chasse la pénombre.
 
Le poète après tout ne renvoie qu’un écho
Des rumeurs de la vie, il retient un tempo
Dont il joue sur la page au gré de son stylo
Il n’impose à personne les choix de son ego.
 
Pierre Boutet