image

Silhouette
 
Lorsque je t’aperçus sous la pluie si menue
Silhouette entrevue sous un rideau de larmes
Tu marchais dans la rue à petits pas menus
La tête un peu baissée, moi j’étais sous le charme.
 
Etrange processus qui m’a fait voir ce jour
Dans ce spectacle cru comme un rayon d’amour
La belle inconnue, dans ma vie, survenue
Comme un message lu et soudain apparu.
 
Etait ce dans ton pas, était ce dans tes gestes
Le mystère demeure mais tout ce qu’il en reste
C’est dans mon cœur épris comme un déchirement
Quand je pense à ce jour, je songe à ce moment.
 
Depuis je t’ai cherchée sous la pluie et l’orage
Sous des rideaux versés comme larmes de rage
Je marche dans les rues, et mes pas sont perdus
J’ai la tête baissée sur mon cœur éperdu.
 
Toi belle inconnue si tu entends ma plainte
Reviens donc sous la pluie où toujours je m’éreinte
Je me contenterai de cette silhouette
Qui m’a touché au cœur, malgré qu’elle fut discrète.
 
Je me prends à rêver que tu as ressenti
Tout au fond de ton cœur, ce jour là toi aussi
Mais que sous cette pluie tu ne l’a pas compris
Que l’amour était là, il nous a tant surpris.
 
Pierre Boutet
Tous droits reserves