05 juin 2016

Un soir

Un soir Un soir quelques caresses au fond de ma détresse M'ont redonné le goût de renaître à nouveau C'était un simple geste qui effleurait ma peau Il fut alors pour moi le signal que ça cesse. Des couleurs et saveurs j'avais perdu le nombre La vie semblait si terne au fond de la caverne Et combien semblait vaine toute la vie moderne Les gens autour de moi étaient comme des ombres. Sa main posée sur moi, son regard sur le mien Comme une invitation à trouver un chemin Pour sortir de la nasse où j'étais englué ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]