image

Le bout de la route
Mais combien étaient ils dans cette embarcation
Ils y étaient si serrés qu'ils ne pouvaient bouger
La mer est agitée et les cœurs se soulèvent
Il n'ont rien à manger, ils vivent pour leur rêve.
C'est cela qui le porte, si loin de cette côte
De cette Afrique sèche où le village qu'il laisse
Ne pouvait plus nourrir la fleur de sa jeunesse
Devenue inutile alors qu'elle est si forte.
Avaient il d'autre choix, toujours l'homme espère
Pas la première fois qu'il migre pour trouver
Où poursuivre sa vie sur de nouvelles terres
Mais voilà aujourd'hui elles sont toutes occupées.
C'était ça ou mourrir de guerre ou de faim
Alors il mise tout sur ce nouveau destin
La rumeur se répand que dans l'Europe au nord
Il y a un paradis qui ouvre grand ses ports.
Alors il part un jour, en chemin il rencontre
Par milliers d'autres gens qui ont ce même but
Alors on se conforte et son courage il montre
La longue marche est là et ce n'est qu'un début.
Mais combien sont ils donc dans cette embarcation
Il a pourtant payé au prix fort une place
Le sort en est jeté ça passe ou ça casse
C'est si souvent tragique cette navigation.
Au loin vient un bateau, il voit un grand navire
Soudain c'est la panique tous bougent en même temps
Lors le bateau se penche et puis hélas chavire
Tous sont précipités dans l'eau en un instant.
Il ne sait pas nager et coule en eau profonde
Il revoit son pays et toute son enfance
C'est le bout de la route il en a bien conscience
Avant que de sombrer dans un coma profond.
Sur la plage italienne on voit bien alignés
Tous les corps repêchés des pauvres naufragés
Il fait partie du nombre de tous ceux dont le rêve 
S'est brisé sur la route où tant des nôtres crèvent.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves