image

Jadis 
Les stridences volatiles des crissements de craie
Les grincements tenaces des volets sous le vent
La girouette triste qui oscille au clocher
Les ailes des moulins qui tourne follement
Des sons venus d'ailleurs de ce lointain passé
Où les hommes savaient d'où leur venait leur pain
Où les efforts du jour n'étaient jamais pressés
Où on ne rechignait à jouer de ses mains.
Les fumées paresseuses au dessus des foyers
Les aboiements des chiens revenant de la chasse
Les odeurs de la soupe flottant dessus la crasse
La saveur du ragoût descendant les gosiers
Des scènes d'autrefois au fond de ces campagnes
Ce n'était certes pas des vies comme au bagne 
Mais les hommes d'alors ils avaient de la poigne
Il faisaient pour tenir des fêtes de cocagne.
Des forêts de légende, des monts et des dragons
Des lacs peuplés de fées, des sources dotées de dons
Des bandits effrayants guettant sur les chemins
Des loups hantant la plaine, dévorant des gamins
Des peurs bien ancestrales qu'éprouvaient nos anciens
Des contes pour dormir mais qui les tenaient bien
Leur vie était si rude, l'injustice si présente
Qu'il leur fallait bien ça pour combler leurs attentes.
Pierre NOUTET
Tous droits reserves