11 mai 2016

Ma terre

Ma terre Oh admirez peuples éblouis, ces galaxies,  Ces pluies d'étoiles bleues, ces planètes vierges Contemplez ces lueurs, ces formes étranges Oubliez vos problèmes, oubliez vos soucis. Voyez ces collisions et ces supernovas Qui sont presque à portée de tous vos petits bras Quand tout sera foutu sur votre pauvre terre Vous pourrez émigrer vers tous ces grands mystères. Bien sûr c'est fascinant que ce très beau spectacle Nous sommes invités à rêver l'impossible Mais nous prenons conscience que c'est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2016

Mon ex...

Mon ex…   Alors que je marchais, mine basse et triste Sur ce chemin perdu ne sachant où j'allais Depuis des heures ainsi que je déambulais Je me sentais toujours à ce point fataliste.   J'avais beau ruminer la tête enfiévrée Revoir toutes ces scènes où j'aurai du oser Faire un autre pas, pour au moins essayer Aux yeux de cette femme qui hante mes pensées.   J'avais beau me dire, c'est partie remise Un jour j'oserai reprendre l'entreprise Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2016

La beauté du diable

La beauté du diable   Je n’ai point d’alibi, en tout je suis coupable Je dois bien reconnaître que mon cas est pendable Je n’ai jamais été, aucun instant capable D’être à la hauteur d’une femme admirable.   J’ai fui très pitoyable devant la lourde tâche Qui aurait consisté à me montrer moins lâche A investir un peu dans la belle aventure Au lieu d’y faire ainsi, si vite des ratures.   J’avais bien trop conscience de ne pas mériter D’être le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2016

Contemplation

  Contemplation Assis sur la falaise, et tutoyant le vide Les pieds frappant la roche, les yeux vers le couchant Je ressens les embruns qui taquinent mes rides Au fond de la poitrine j'entends mon cœur battant. Loin des bruits de la ville et des fracas du monde Seul le son du ressac fait écho à mon sang Ou les cris des mouettes qui autour de moi abondent Je suis à l'unisson de ces frémissements. Devant cette nature, sa puissance cachée Sa beauté évidente et sa simplicité Quand là tout me paraît si pur et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]