07 mai 2016

Renouveau

  Renouveau J'ai voulu un matin  prendre un autre chemin Trouver une autre route,  mon esprit en déroute J'ai voulu à ma vie Donner d'autres envies J'ai tenté de creuser Un sillon à mon gré  Mais je me suis heurté À toutes ces habitudes Où nous avons tété Toutes nos certitudes J'ai trouvé difficile Que de trouver la clef Pour quitter cette file Où nous sommes rangés. Quand l'ornière est profonde Que la roue la connaît  Pour sortir de la ronde Il faut bien batailler. J'ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2016

Des mots et des gestes

Des mots et des gestes Parfois on parle, on dit des mots Des paroles aussi qui blessent Ensuite peut être on regrette On se rattrape par un geste Un geste ça veut dire beaucoup Cela dépend de son contexte Un geste ça peut être un coup Qui fait plus mal qu'un mauvais texte Alors parfois on le regrette  On le rattrape avec des mots On dit des choses qui caressent On a les paroles qu'il faut Dans la vie, la parole, le geste Doivent être donnés à propos L'idéal est qu'en un seul lot On joigne la parole au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2016

Voyages imaginaires

. Voyages imaginaires Dans le bleu de lagons, plus limpides et brûlants  Dans de claires rivières qui dévalent en torrents Dans des lacs de montagne reflétant les versants Dans des baignoires pleines de parfums et d'encens Dans des eaux si tranquilles que caressent les vents Dans des bains d'eaux thermales toujours opalescents Dans des mares d'eau fraîche où vont tous les amants Dans les mers des tropiques où volent les flamands Je me baignerai un jour , indolent et paisible Sur les sommets blanchis par des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2016

L'hirondelle meurtrie

L'hirondelle meurtrie Elle aime à gagner un endroit très secret Elle aime s'y retrouver en toute sécurité Le monde est si hostile, et si pleins de dangers Elle est si fébrile en milieu étranger. Dans le fond du placard de sa petite chambre Il lui semble si loin ce jour là de décembre Où le monstre a surgi pour se jeter sur elle Comme le fait le chat sur la tendre hirondelle. Le monde a basculé, il ne reste plus rien Ni de son innocence, ni de sa belle enfance Elle a oublié tout ce qui était bien Elle n'a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]