image

Coup du sort
Libre comme une herbe qui pousse en folle avoine
Brouillon comme un enfant qui griffonne la page
Gai comme un amoureux qui oublie d'être sage
Riant fort de la farce qu'il a faite au vieux moine
C'est un ado blagueur, insouciant et volage
Qui offre à la vie, son souriant visage
Qui bondit en tous sens bien plus qu'il ne marche
Qui transpire la joie jusque dans sa démarche.
Cet elfe si charmant, feux follet si étrange
Que s'il n'était leur fils ils prendraient pour un ange
À qui la vie sourit, à qui l'on veut offrir
Tout pour lui faire plaisir, tout pour le voir sourire,
Un jour fut enlevé, soudain fut effacé
Coup du sort tragique, une vie fragile
Destin impitoyable, jour funeste, fauché 
Par un chauffard bourré, au volant malhabile.
La magie envolée de l'ado qui soufflait
Sur leurs vies ordinaires un vent de folie douce
Ce sont parents brisés, à présent dégonflés 
Ont perdu tout espoir de revoir sa frimousse.
A cette histoire hélas il n'y a pas de morale
Le sort frappe souvent en coups impitoyables
Le bonheur est fugace, le malheur lui s'incruste
Il n'y a pas de leçon, c'est tout juste injuste.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves