02 mai 2016

Réveil

  Réveil  Tous les zéphyrs soufflent au matin, là sur ma peau où ils paressent Les doux frissons qui s'y promènent, réveillent mes sens endormis Dans le sommeil ou dans ses limbes je veux retenir ces caresses Je traîne encore, en parenthèse, dans les souvenirs de ma nuit. Après l'amour on se sent bien, on a le corps tout engourdi Dans la langueur qui se répand, on s'étire et même on baille  Toute tension a disparu jusque au cœur de ses entrailles Cette détente fabuleuse, on ne l'atteint qu'au paradis. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2016

L'étranger

L’étranger   Il est venu humble et timide, vers ses semblables il s’est tourné Il n’avait pas belle apparence, quelques paroles il bafouillait Il arrivait d’on ne sait où, les pieds nus, les cheveux en bataille Il attendait juste un peu d’eau, un bout de pain, un coin de paille.   Les villageois l’ont regardé, se sont moqués, l’ont rejeté Il s’est assis, il est resté, là immobile, à psalmodier Pendant des jours l’ont regardé, étonnés de le voir tenir L’homme était là,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2016

Loin

Loin Quand je m'évade loin de tout ça, Que dans ma bulle je suis béat  Mon esprit flotte sans amarres vers les lointains je mets la barre. Parfois c'est bon de s'envoler Je veux encore décoller Pour planer très haut dans les cieux Plus près d'un soleil plus radieux. Mon enveloppe lors se dilue Des bras, des jambes j'en ai plus Des ailes poussent dans mon dos Je suis plus léger qu'un plumeau. Aérien , j'ai plus besoin de rien Dans les courants je me sens bien Je suis à présent un alien En voyage, je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2016

On le sait bien

On le sait bien Pourquoi vit on, pour qui, pour quoi On mange, on dors, on parle, on aime On souffre, on bosse, on bouge, on sème  On se demande même où on va. Tout ça pour rien, mais c'est si bien Sans trop de sens on le sait bien. On est jeune et con d'abord On étudie, on comprend rien Puis on grandit, on se sent fort Mais ce qu'on fait ça sert à rien. Tout ça pour rien, mais c'est si bien Sans trop de sens, on le sait bien. On croit construire, on croit créer  Une famille et un passé  On... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]