image

La voix de la vengeance
Ses lèvres sont ourlées et retroussées de rage
Sa bouche est crispée en un rictus sauvage
Ses mâchoires serrées tant il en prend ombrage
Ses yeux se sont plissés et son corps est en nage 
Son visage a vieilli, la haine le ravage.
Cet homme est avide de coups et de vengeance
Sa raison s'est noyée jadis dans son enfance
Quand il a vu mourir ses parents, leur engeance
Depuis ce temps d'horreur il ressent une urgence
À prendre une revanche, à faire diligence.
Son cœur est enflammé par vagues de violences
Il ne sait désormais que compter les offenses
J'aimerais pouvoir dire en guise de défense
Qu'on lui a pris l'amour par pure malveillance
Personne n'a sa confiance, c'est sa seule croyance.
Perdu dans son délire, ne peut tourner la page
La couleur de son ire il a pour seul usage
Jusqu'au bout de sa haine il doit faire voyage
Peut être bien qu'un jour s'ouvrira un passage
Pour lui ouvrir les yeux vers d'autres paysages.
C'est ainsi que la guerre, c'est ainsi que le sang
Font bien d'autres victimes que tous les innocents
Tués ou disparus dans des combats de rue
Sous les bombes qui tombent ou les balles perdues.
Après bien des années que les guerres se sont tues
Les vivants se souviennent, ils souffrent et bien plus
Certains gardent au cœur des désirs de vengeance
Pour effacer l'horreur, font à leur tour offense.
Depuis la nuit des temps ce cycle se répète 
Des aïeux aux enfants la haine dans les têtes 
Comment donc interrompre cette infernale quête 
La voix de la vengeance la rendre enfin muette ?
Pierre BOUTET
Tous droits reserves